« Brumisateur incorporé chez l'éléphant | Main | Cette lentille augmentera notre réalité »

Un stylo pour noter l'oral par écrit

Pulse_Smartpen.jpgC’est un objet de rêve pour tout journaliste. C’est un stylo, pour prendre des notes par écrit, et aussi un dictaphone, pour  enregistrer la bande son d’une interview, conférence…
De retour au bureau, l’objet devient magique. Car il suffit de repasser le stylo sur une note pour entendre le son enregistré quand elle a été prise. Les notes sur le papier servent de curseur temporel pour accéder au son.

Le Pulse Smartpen de Livescribe n’est pas seulement destiné au journaliste, mais à tous ceux qui doivent prendre et consulter des notes écrites et/ou orales. Il est livré avec un logiciel qui permet d’importer et de travailler sur PC l’écrit et l’oral. Doté d’une mémoire de 1 Go, il stockera 100 heures de son et 16 000 pages de texte dans sa version de base à 149 $, tandis qu’une autre à 199 $ offrira une capacité double. La date de sortie n’est pas encore connue.
L’objet a été dévoilé à DEMO08, la semaine dernière à Palm Desert, à deux heures de Los Angeles. Ce défilé de démonstrations au pas de charge est  l’un des événements les plus prisés pour lancer un produit high-tech.

Le Pulse Smartpen s’appuie sur la technologie de stylo numérique présentée en 2001 par le suédois Anoto, qui n’a depuis jamais fait un tabac, malgré des qualités évidentes. Elle repose sur l’interaction du stylo, qui est doté d’une minuscule caméra infrarouge, avec un papier spécial, sur lequel un motif non répétitif de points  est imprimé à l’encre infrarouge. Un algorithme permet au stylo de déterminer, uniquement à partir des points qu’il détecte, sa position exacte sur la page. Ce qui ouvre la porte à toutes sortes de possibilités d’interaction. Ainsi on commande le Pulse Smartpen en « cliquant » sur des « touches » imprimées sur chaque page du bloc de papier fourni avec le stylo.

Au delà de l’intérêt du produit, je vois dans ce Pulse Smartpen comme un énième retour de « l’interface stylo ». Un vrai serpent de mer. Qui vient bousculer un peu le prêt-à-porter futurologique qui nous raconte un avenir forcément tactile.  rue89_small.gif

Posted on jeu. 7 févr. 2008 by Registered CommenterPierre Vandeginste in | Comments15 Comments

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments (15)

Tsss, si le livre et le style font de la résistance…!!

jeu. 7/02/08 14:47 | Unregistered Commenterjean-Christophe courte

D'un point de vue bizness, je me demande pourquoi Livescribe est en train de réussir alors qu'Anoto n'a pas percé avec ce produit, surtout si ce dernier dispose d'une technologie au point depuis 2001. Il y a là quelque chose d'intrigant. Des défauts techniques ? Un manque de marketing ? Le prix ?
Le prix proposé par Livescribe est très intéressant (surtout avec la parité euro/dollar actuelle).
Reste le papier spécial : est-il coûteux ? Faut-il renouveler le bloc souvent ou écrire en pattes de mouche pour faire des économies ?
L'intérêt pour les journalistes est évident, mais aussi pour un grand nombre de professions dans les services, pour les profs et les étudiants, etc.
Merci à Aïe ! tech de nous signaler des produits modernes, technologiques et gais (comme on disait au siècle précédent)

jeu. 7/02/08 21:47 | Unregistered CommenterJPvG

@JPvG
J'ai l'impression que cela tient à plusieurs facteurs. Anoto est né dans une "ambiance mobile". Son principal actionnaire était Ericsson, par ailleurs l'inventeur de Bluetooth. Le stylo Anoto a donc d'abord été "vu" comme un "périphérique" de téléphone mobile. Certes, il y avait un peu d'intelligence à bord, mais je crois bien que ce n'était que pour gérer la fonction stylo et peut-être aussi faire un peu de lecture de caractères bâtons.
Je me souviens qu'à l'époque (de FUTUR(e)S, donc), la "killer app" qui faisait le plus fantasmer racontait un genre d'Interflora dématérialisé. Pour envoyer des fleurs à sa belle, on choisit une sorte de carte postale sur un présentoir (a priori n'importe où). Tiens, celle avec des roses. Et au dos de cette carte, avec son stylo Anoto que l'on a toujours dans sa poche, on "coche" (ce qui revient à cliquer) sur les options, genre "12 roses", et on remplit des champs, comme le nom du destinataire. Et puis, miracle de Bluetooth et de Visa, le téléphone trouve l'adresse de Germaine dans le carnet d'adresse, refile le numéro de carte de crédit à Interflora, et tout et tout…
Après cela, il y a eu le stylo Anoto périphérique de PC, proposé notamment par Logitech, sous licence. Et encore d'autres trucs. Récemment, c'était une application éducative par Leapfrog Enterprises, en 2005. Je crois que ces stylos restaient passablement encore dans un rôle de périphérique, avec plus ou moins de mémoire pour pouvoir capturer du texte en stand alone.
Ce que l'on voit aujourd'hui avec le Pulse Smartpen, c'est un stylo-ordinateur (spécialisé), tout en un, avec 1 Go et des périphériques intégrés : micro, haut-parleur, écran. Question toute bête : aurait-on su faire entrer tout cela dans le même volume dès 2001 ? Cela nous donne un outil doté d'une compétence bien précise, donc un marché sans doute étroit. Mais à une époque où on peut faire entrer plein de choses dans le stylo pour 149 $…
Le succès possible d'un truc pareil ? Point de vue optimiste : pas facile d'imaginer un dictaphone plus pratique que cela. Inconvénient majeur : la dépendance du "papier spécial".

jeu. 7/02/08 22:28 | Registered CommenterPierre Vandeginste

@JCC
Un peu, que le livre et le "style" font de la résistance. Tiens, il faudrait que je fasse un petit historique de "l'interface stylo".
Moi je ne crois pas (du tout) à ce discours actuel qui nous dit que l'on va passer du "tout souris" au "tout tactile". Je crois que l'on va surtout jouer sur une plus grande palette d'interfaces. Faire de la réalité augmentée (au sens le plus général du terme), des interfaces tangibles, du re-embodiment. Bon, après un tel accès de name dropping, je vais me coucher.

jeu. 7/02/08 22:37 | Registered CommenterPierre Vandeginste

Une question pour la béotienne que je suis: qu'entend-t-on par réalité augmentée et re-embodiment?
Sinon,plus l'utilisation sera immédiate et aisée, plus le produit fonctionnera. C'est certes banal, mais peu de produits échappent à cela aujourd'hui.Cela devient même un critère fondamental..

ven. 8/02/08 07:31 | Unregistered CommenterVeronique

@Veronique
« …qu'entend-t-on par réalité augmentée et re-embodiment ? »

Rien que ça ;-? Et en version courte, bien sûr. Bon j'essaye.

Au sens large, la réalité augmentée désigne un dispositif technologique qui ajoute quelque chose à une réalité existante (l'augmente) sans la transformer. La variété la plus connue a été 100 fois mise en scène au ciné : une paire de lunettes permet de voir des trucs "par dessus" le réel. Par exemple un soldat verra en vert les soldats de son camp et en rouge les méchants (je caricature à peine). Un client verra directement le prix auquel sa carte de fidélité "gold" lui donne droit sur le pack de 6 yaourts à la goyave (idem).

Mais en fait on considère qu'il y a trois grandes manières de faire de la réalité augmentée : en augmentant l'utilisateur (les lunettes augmentent sa vue), ou les lieux, ou les objets.

Un lieu augmenté pourra être un appartement capable de "garder un œil" sur son occupant, personne du quatrième âge ou Alzheimer ou que sais-je, et d'alerter un service d'urgence à bon escient.

Un objet augmenté ? Ben c'est par exemple un stylo, qui joue parfaitement son rôle de stylo, mais qui en plus se souvient de ce qui se disait autour de lui quand il a écrit.

ven. 8/02/08 19:06 | Unregistered CommenterPierre Vandeginste

Merci beaucoup pour cette explication, synthétique et efficace :)
Ceci étant expliqué: de fait, la réalité est transformée non?
Et, pardon, sans vouloir abuser de vos qualités de pédagogue, et "re-embodiment", est-ce transformer en "réalité augmentée"?

ven. 8/02/08 19:29 | Unregistered CommenterVéronique

@Veronique
Le reembodiment ? J'ai entendu employer cette expression aux States pour désigner un mouvement entamé il y longtemps déjà visant à inverser la tendance à la dématérialisation.
Exemple : le livre électronique, lorsqu'il sera vraiment au point, ce qui inclue à mon sens un prix de quelques euros, nous permettra de retrouver certains avantages du document matérialisé. Aujourd'hui, quand je veux travailler confortablement, j'imprime (ce qui est une façon de faire du reembodiment ;-).

ven. 8/02/08 19:33 | Registered CommenterPierre Vandeginste

@Veronique
Je n'ai peut-être pas assez insisté sur le fait que l'approche "réalité augmentée" se définit entre autres par opposition à des proches qui supposent de bousculer la réalité.
Ainsi, une paire de lunettes qui vous fait voir le monde avec des information supplémentaires, comme par exemple le nom des gens que vous croisez dans une conférence, s'oppose à une solution plus classique : demander aux gens de porter un badge. Il y a dans l'idée de réalité augmentée une notion de respect de l'existant, je dirais même des coutumes.

ven. 8/02/08 19:39 | Registered CommenterPierre Vandeginste

Merci beaucoup. Je comprends mieux, et vais décanter la/les question(s).
Imaginons la même conférence ou chacun aurait des lunettes plutôt que des badges! (pardon pour cette facétie!)

ven. 8/02/08 20:23 | Unregistered CommenterVéronique

C'est juste phénoménal, sympa l'idée

jeu. 14/02/08 14:44 | Unregistered CommenterAdel

Ah mais c'est très connu ce stylo. J'avais le même quand j'étais au collège alors c'est pour dire ! Sauf que nous on s'amusait à enregistrer la prof !

mer. 5/03/08 14:33 | Unregistered CommenterDianed

Euh… vous êtiez au collège quand ?
C'est du second degré ?

mer. 5/03/08 22:16 | Registered CommenterPierre Vandeginste

On peut l'acheter en France ou il faut l'importer ? Car l'idée m'intéresse vraiment, un stylo qui pourrait me servir dans pas de temps.

Merci pour l'article !

ven. 8/04/11 17:45 | Unregistered CommenterStylos publicitaires

Je constate qu'il est enfin proposé sur amazon.fr, mais je ne vois pas les accessoires (carnets et cahiers divers). Sur amazon.co.uk il y a toute la gamme.

ven. 8/04/11 20:36 | Registered CommenterPierre Vandeginste

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>